L’itinéraire cycliste dédié à la nature dans la ville

Le circuit cycliste guidé organisé par le club ADFC prévu le 17 septembre n’aura malheureusement pas lieu.

Informations concernant le circuit : circuit en boucle dans le sens inverse des aiguilles d’une montre

Le circuit NaturRADtour Karlsruhe commence derrière le château de Karlsruhe en direction du nord. Suivez les panneaux balisant le circuit dans le sens inverse des aiguilles d’une montre vers l’ouest (voir feuille de route). Vous pouvez aussi commencer et terminer le parcours n’importe-où sur son tracé.

 

1 Le Hardtwald (espace naturel Plaine de la Hardt, site protégé Karlsruher Hardt)

L’espace du Hardtwald situé au nord de Karlsruhe est un massif boisé d’un seul tenant appartenant au Land, qui s’étend sur une longueur de 16 kilomètres et sur une largeur de 2,5 à 5 kilomètres entre le château de Karlsruhe et la commune de Graben-Neudorf. Il constitue une aire majeure d’habitat et de refuge pour la flore et la faune menacées.

2 Ancien aérodrome (espace naturel Plaine de la Hardt, zone naturelle protégée Ancien aérodrome)

Le site Alte Flugplatz (« Ancien aérodrome ») est caractérisé par une vaste surface de sable majoritairement peuplée d’une végétation basse. On y retrouve de nombreuses plantes adaptées à un climat chaud et sec ainsi qu’à un sol maigre. Du printemps aux premiers jours de l’été, ces différentes espèces fleurissent et produisent leurs fruits tout en recouvrant cet espace de touches de couleur variées. Cet habitat abrite également tout une variété d’insectes et d’oiseaux appréciant les chaudes températures.

3 Rhin (espace naturel Prairies alluviales du Rhin, zone naturelle protégée Vieux-Rhin Maxau et Burgau, Centre de protection de la nature de Rappenwörth)

Le Rhin constitue un axe majeur de transport fluvial et de flux économiques. Ceci a également marqué le paysage fluvial du Rhin aux alentours de Karlsruhe. Au nord du pont du Rhin se déploie le vaste site de la raffinerie et son port pétrolier attenant ; on atteint le grand complexe du port du Rhin deux kilomètres plus au sud.

Le paysage qui s’étend entre ces deux sites se présente sous un jour idyllique avec une occupation non industrielle de la plaine du Rhin par de la forêt, de l’exploitation agricole et des aires hydrographiques. Le lac de Knielingen s’est formé à la suite de l’extraction de gravier dans un ancien bras-mort du Rhin. La ferme de Maxau (« Hofgut Maxau ») a été construite en 1840 à l’issue de la correction du Rhin Supérieur. Un chemin bifurque vers le Centre de protection de la nature de Rappenwörth directement après le Port du Rhin. Une exposition permanente moderne vous y propose des éclairages sur la nature des praires alluviales. De nombreux panneaux explicatifs et modèles exposent l’histoire de la formation du Rhin, le poids écologique de la forêt alluviale et les menaces qui pèsent sur elle à travers les activités humaines.

4 Basse terrasse ou « Hochgestade » (espace naturel Prairies alluviales, zone naturelle protégée Fritschlach)

Nous observons un promontoire remarquable au sud-est du Port du Rhin. L’Alb coule en dessous, à l’emplacement d’un ancien bras-mort du Rhin. Le terrain se relève à l’est d’une dizaine de mètres environ. Ce dénivelé, désigné sous le terme de « Hochgestade » selon une expression locale, correspond peu ou prou à la basse terrasse du Rhin et marque la limite de la Plaine de la Hardt qui s’étend au-dessus.

5 Forêt de la Plaine du Rhin (espace naturel Prairies alluviales)

Le site Altrhein Rappenwört est constitué d’un bras-mort caractéristique du Vieux-Rhin. Le Centre de protection de la nature y a été construit. Il est entouré de prairies alluviales parsemées d’essences forestières, pouvant supporter des inondations occasionnelles de durée limitée comme le frêne, le chêne commun et le peuplier (noir). Une véritable prairie alluviale régulièrement inondée se situe uniquement entre le Rhin et la digue de protection.

6 Alb au niveau d’Appenmühle (espace naturel Plaine de la Hardt, zone protégée Oberwald et Alb)

L’Alb traverse la ville de Karlsruhe et son cours a ainsi sans cesse subi des déplacements. Au niveau d’Appenmühle, l’Alb s’écoule sur une centaine de mètres dans son lit d’origine qui s’est profondément enfoncé dans la Plaine de la Hardt. Plusieurs talus naturels hauts qui se succèdent le long des rives de la plaine alluviale de près de 200 mètres de large en apportent la preuve.

7 Alb au niveau du parc Günter-Klotz (espace naturel Plaine de la Hardt, zone protégée Oberwald et Alb)

Depuis une trentaine d’années, l’Alb bénéfice d’un processus systématique de renaturalisation. Le tracé en ligne droite et uniforme d’un cours d’eau canalisé a désormais retrouvé l’aspect d’une rivière naturelle, que l’on peut apprécier lors d’une sortie au parc Günter-Klotz.

8 Oberwald (espace naturel Plaine de la Hardt, zone protégée Oberwald et Alb)

En pénétrant dans l’Oberwald, nous atteignons le troisième espace naturel de la Plaine du Rhin. La dépression périphérique Kinzig-Murg-Rinne est une succession de zones humides basses et d’îlots de gravier situés en hauteur. L’Oberwald correspond à un tel îlot de gravier. De nombreuses essences forestières peuplent cette forêt proche de la ville et dédiée à la détente, dont de nombreux vieux chênes.

9 Durlach (espace naturel Kinzig-Murg-Rinne)

La vielle-ville de Durlach repose sur un îlot de gravier de la dépression périphérique Kinzig-Murg-Rinne. Les anciens sites habités de cette dépression se sont implantés sur de tels îlots offrant une élévation suffisante par rapport à la nappe phréatique.

10 Elfmorgenbruch (espace naturel Kinzig-Murg-Rinne, site protégé Elfmorgenbruch)

La forêt est située dans un creux de la dépression périphérique Kinzig-Murg-Rinne, dans lequel la nappe phréatique remonte et affleure en partie. Les aulnes et les peupliers abondent dans cette forêt inondée typique où ces conditions leur conviennent le mieux.